18 villes récompensées pour leur action en faveur de la sauvegarde des zones humides urbaines

L’urbanisation est une des grandes tendances qui définissent notre époque. Elle transforme nos lieux et nos modes de vie. Aujourd’hui, quatre milliards de personnes, c’est-à-dire près de la moitié de l’humanité vit en zone urbaine. Avec l’accélération de l’exode rural, ce chiffre devrait augmenter d’ici à 2050.

Les tendances actuelles de l’urbanisation pourraient faire peser une menace majeure sur la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides. Plus les villes grandissent et plus la demande de terres augmente, plus il y a d’empiétement sur les zones humides. Ces dernières sont souvent considérées comme des terres à l’abandon à transformer pour d’autres usages, y compris en décharges.

Or, lorsqu’elles sont préservées et exploitées de façon durable, les zones humides urbaines sont, pour les villes, des sources de multiples bienfaits économiques, sociaux et culturels. Pendant les tempêtes, elles absorbent les excédents de pluies, réduisant ainsi les inondations dans les villes et empêchant les catastrophes et les coûts qu’elles entraînent. La végétation abondante des zones humides urbaines sert de filtre aux eaux usées industrielles et domestiques et contribue à l’amélioration de la qualité de l’eau.

Les zones humides urbaines ne sont pas des terres à l’abandon. Elles sont précieuses et devraient donc être prises en compte dans les plans d’aménagement et de gestion des villes.

À l’occasion de la COP13, la Convention de Ramsar décerne un label Ville des Zones Humides accréditée qui récompense 18 villes ayant pris des mesures exceptionnelles pour protéger leurs zones humides urbaines. Ces pionnières donneront l’exemple et inspireront d’autres villes, les incitant à prendre des mesures délibérées pour parvenir à une urbanisation durable.

Les villes accréditées sont :

CHINE : Changde, Changshu, Dongying, Haerbin, Haikou, Yinchuan,

FRANCE : Amiens, Courteranges, Pont-Audemer, Saint-Omer,

HONGRIE : Lakes by Tata,

REPUBLIQUE DE COREE : Changnyeong, Inje, Jeju, Suncheon,

MADAGASCAR : Mitsinjo,

SRI LANKA : Colombo,

TUNISIE : Ghar el Melh,

Le label Ville des Zones Humides accréditée encouragera les villes proches de zones humides ou qui en dépendent, en particulier de zones humides d’importance internationale, à mettre en évidence et renforcer une relation positive avec ces écosystèmes inestimables, notamment par une plus grande sensibilisation du public et la participation à la planification et à la prise de décisions au niveau municipal. Le label Ville des Zones Humides accréditée devrait aussi promouvoir la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides urbaines et périurbaines, ainsi que les avantages socio-économiques pour les populations locales.

Historique et contexte

Les 170 Parties contractantes à la Convention de Ramsar sur les zones humides sont convenues d’assurer la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides de leur territoire. En reconnaissance de l’importance des villes et des zones humides urbaines, la Convention a récemment adopté un label Ville des Zones Humides accréditée (Résolution XII.10). Ce programme volontaire offre l’occasion aux villes qui attachent de la valeur à leurs zones humides naturelles ou artificielles d’acquérir une reconnaissance internationale et donne à leurs efforts un éclairage positif.

En savoir plus

- Site internet de la convention de Ramsar

- Page internet de l'association Ramsar France

- Actualité détaillant les lauréats français

Page mise à jour le 26/10/2018
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.