Les représentations et les pratiques associées aux mangroves de la Martinique | Zones Humides
 

Les représentations et les pratiques associées aux mangroves de la Martinique

L’« Étude en Sciences Humaines et Sociales sur l’Eau et les Milieux Aquatiques en Martinique » doit permettre d’identifier les jeux d’acteurs, les freins et les leviers d’action nécessaires pour accompagner la mise en oeuvre d’une politique efficace de gestion de l’eau et des milieux aquatiques. L’objectif global est de mieux comprendre les relations qu’entretiennent les Martiniquais avec l’eau et les milieux aquatiques, à travers une étude de leurs perceptions, de leurs représentations, de leurs connaissances et de leurs pratiques.

Aborder les zones humides - et les milieux naturels en général - à travers le prisme des Sciences Humaines et Sociales est une démarche nécessaire pour mieux les préserver et mieux les connaître. Car si une zone humide est un espace de fonctionnalités écologiques à part entière, c'est également une histoire humaine. "La nature propose, l'homme dispose" mais en fonction de ses rapports à l'environnement et de ses perceptions. 

L'organisation d'un séminaire au Pavillon de l'Eau (lieu à confirmer), en octobre 2018 à Paris, sur la nécessité et les modalités de mise en place d'un réseau Sciences Humaines et Sociales et Eau au sein de la Société Hydrotechnique de France (SHF) traduit cette dynamique.

En Martinique, une phase d'études sur les relations des habitants à l'eau et aux milieux aquatiques s'inscrit dans la volonté de mieux connaître leurs pratiques et leurs perceptions afin d'aiguiller les décisions de gestion de ces milieux. Après une première phase de recherche sur les relations des martiniquais aux cours d'eau (téléchargeable sur le site de l'Office de l'eau (ODE) de la Martinique), un second volet s'est intéressé aux cas des mangroves : comment sont-elles perçues ? Quelles activités s'y pratiquent ? Autant de questions nécessaires pour mieux comprendre les usages et les enjeux de gestion liés aux mangroves du territoire.

Trois objectifs généraux orientent cette deuxième phase de recherche (2016-2017) :

● Objectif 1 – Mieux comprendre les relations qu’entretiennent les Martiniquais avec les mangroves.
● Objectif 2 – Mieux définir les attentes des Martiniquais dans le domaine de la gestion des mangroves, selon des représentations et des pratiques à court et moyen termes.
● Objectif 3 – Mieux identifier les jeux d’acteurs au sein du bassin martiniquais, les freins et les leviers d’action potentiels pour accompagner la mise en oeuvre d’une politique efficace de gestion des mangroves.

En savoir plus

L'étude est disponible en téléchargement sur le site de l'ODE de la Martinique ainsi que sur le portail documentaire du Pôle-relais zones humides tropicales.

Page mise à jour le 16/02/2018
Haut