Mobilisation générale contre la laitue d’eau au marais du creek de l’oranger, en Nouvelle Calédonie

En Nouvelle-Calédonie, la laitue d’eau (Pistia stratiote), soit une espèce introduite apte à couvrir la quasi-totalité de la surface d’un plan d’eau très rapidement, a commencé à faire une inquiétante apparition dans le marais du creek de l’oranger, au nord de Moindou, en Nouvelle-Calédonie. Elle menace plusieurs espèces patrimoniales de nénuphars.

La laitue d'eau est une véritable « peste ». Elle est même considérée comme particulièrement préoccupante en Guadeloupe, où elle bouleverse les équilibres écosystémiques de nombreuses mares et de nombreux plans d’eau.

La Société calédonienne d'ornithologie (SCO) a organisé le chantier d'intervention le dimanche 30 septembre dernier. Objectifs : récupérer manuellement les radeaux de laitue d'eau et les sécher à une distance suffisamment importante de la zone humide afin d'éviter une nouvelle expansion à partir d'individus flottants qui auraient pu passer entre les mailles du filet.

Toujours selon la SCO, l'arrivée de cette plante invasive au niveau de la zone humide semble récente. Ses membres soulignent ainsi le fait qu'il est plus aisé de contenir une plante invasive - voire de l'éradiquer - d'un endroit lorsque l'on s'y attaque dès les premiers signes d'implantation. Un peu comme une maladie...

En savoir plus

- Lire l'article sur le site de la SCO

 

Page mise à jour le 12/10/2018
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.