Retour sur la journée de lancement de la JMZH2019

Le vendredi 1er février 2019 a eu lieu à Bouaye (44) le lancement national de la Journée Mondiale des Zones Humides. Elle a réuni les partenaires et acteurs nationaux et locaux impliqués dans la préservation des milieux humides. L’occasion aussi de découvrir la Maison du lac de Grand-Lieu, qui oeuvre pour la valorisation des zones humides, ainsi que lac lac de Grand-Lieu, un des 4 sites Ramsar de Loire-Atlantique.

L’importance des zones humides

La Journée Mondiale des Zones Humides permet de rappeler les enjeux et problématiques liés au développement durable, à la préservation des zones humides et à la biodiversité. L’édition 2019 est placée sous le thème des zones humides et du changement climatique; les milieux humides atténuent le réchauffement climatique global et amortissent les impacts que subissent les populations: protection contre l’érosion du littoral, atténuation de l’intensité des crues, alimentation des cours d’eau pendant les sécheresses, etc.

La matinée a débuté par une présentation de Valérie Masson-Delmotte, Directrice de recherche au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement, co-présidente du groupe de travail sur les bases physiques du climat au sein du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC). Elle a détaillé les conséquences du changement climatique, résultats issus du rapport du GIEC publié en octobre 2018, et notamment ceux qui concernent les zones humides.

 

Puis deux tables-rondes se sont succédées: la première sur les zones humides et le changement climatique, et la second sur la senibilisation aux zones humides. De nombreux acteurs ont donc pu présenter leurs travaux, échanger ou faire partager leur expérience: Agence française pour la biodiversité, Conservatoire du littoral, Maison du Lac de Grand-Lieu, Ministère de la transition écologique et solidaire, LPO, Société Nationale de Protection de la Nature, Syndicat du Bassin Versant de Grand-Lieu, Université de Nantes, Wetland link international etc.

 

L’après-midi a été consacrée à des visites de terrain avec:
- la visite du pavillon Guerlain, en bordure du lac de Grand-Lieu, qui permet d'avoir une vue sur le lac depuis la terrasse du bâtiment. Une présentation des enjeux de gestion du lac (notamment la question des niveaux d'eau) a également permis d'en apprendre plus sur le site. Le lac de Grand-Lieu est composé notamment de deux réserves naturelles, une nationale (gérée par la Société nationale de protection de la nature, propriété du Conservatoire du littoral) et une régionale (gérée par la fédération départementale des chasseurs, propriété de la fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage). La gestion du site Natura 2000 du lac de Grand-Lieu est assurée par le syndicat de bassin versant de Grand-Lieu.

- la découverte du marais de Lyarne (site Ramsar du Marais breton). Situé sur la commune des Moutiers-en-Retz et propriété du Département de Loire-Atlantique au titre des Espaces Naturels Sensibles, le marais de Lyarne présente un paysage caractéristique des marais littoraux de ce secteur. Ce site d’une trentaine d’hectares offre une grande diversité de milieux naturels : anciennes salines, fossés en eau, prairies, dunes, roselières saumâtres qui abritent une faune et une flore remarquable à préserver. Sa proximité avec la Baie de Bourgneuf (site Ramsar du Marais breton), fait de ce site une zone d’abri et d’alimentation pour les oiseaux, tant en période de reproduction que durant la période hivernale.

Enfin en soirée, une conférence de Valérie Masson-Delmotte, à destination du grand public, a permis de présenter à une centaine de personnes le changement climatique et ses conséquences sur les zones humides. De riches échanges avec la salle ont conclu cette journée.

En savoir plus

- La maison du lac

- l'association Ramsar-France

Page mise à jour le 14/02/2019
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.