Stratégie CESP 2021-2030

Même si les zones humides rendent de nombreux services à la société, le constat de leur dégradation continue est alarmant. Cependant, les français considèrent qu’il est toujours temps d’agir en particulier grâce à l’éducation et la sensibilisation.

Les plans nationaux d’action en faveur des zones humides et les stratégies « Communication, éducation, sensibilisation, participation » (CESP) successives répondent à l’un des engagements de la France en tant que pays signataire de la Convention Ramsar.

Comme le rappel le CGEDD (2017), s’ils n’ont pas permis de stopper la dégradation ou la disparition des zones humides « remarquables », le phénomène aurait été accru sans la mise en oeuvre de la stratégie CESP.

Une stratégie en perpétuelle amélioration

Le bilan réalisé en 2017 par le CGEDD, de la stratégie pour la période 2012-2014 souligne les limites, en matière de responsabilité des actions, d’appropriation, et d’évaluation de son efficacité au regard de l’objectif principal visé.

La stratégie française de CESP 2021-2030 a été élaborée dans le cadre du Groupe de travail thématique CESP du 3e Plan national d’action en faveur des milieux humides 2014-2018. Elle vise à améliorer la préservation et la restauration des milieux humides en renforçant l’organisation des efforts des services de l’État, des établissements publics et des différentes parties prenantes.

Cette stratégie donne les cadres : 
  • politique, scientifique et technique de réalisation ;
  • de mobilisation des acteurs institutionnels ;
  • d’actions et d’évaluation de ces dernières.

Cette deuxième stratégie de CESP est construite sur des éléments éprouvés scientifiquement et techniquement qui lui confèrent un caractère opérationnel et territorialisé.

La stratégie CESP 2021-2030

Fiches de synthèse

Des acteurs institutionnels moteurs dans les territoires

Créés en 2001 dans la lignée du 1er plan national en faveur des zones humides pour accompagner les initiatives locales en faveur de la gestion durable des zones humides, les Pôles-relais travaillent sur l’ensemble des thèmes zones humides : tourbières, lagunes méditerranéennes, marais Atlantiques Manche et mer du Nord, mares et vallées alluviales, Zones Humides tropicales.

 

Depuis plusieurs années, les établissements publics de l'Etat (OFB-Agences de l'eau), les services déconcentrés de l'Etat (DREAL...) et les collectivités territoriales (Régions ...) et leurs groupements (EPCI, EPAGE) ont vu leur mission "d'accompagnement des acteurs" évoluer.   Par vagues successives de décentralisation, les Régions sont devenues cheffes de file en matière de biodiversité et d'aménagement du territoire.       

Communiquer, éduquer, sensibiliser, participer

Pour mettre à exécution les plans d'action en faveur des milieux humides (et de la biodiversité en général), il faut s'assurer de la coopération de nombreux acteurs sectoriels, de différentes organisations, de particuliers et du plus grand nombre possible de réseaux. Pour parvenir à cette coopération, la convention internationale de Ramsar sur les zones humides incite ses parties contractantes à se doter d’un plan d'action de « Communication, éducation, sensibilisation, participation» mis au service de la préservation et de la restauration des milieux humides.

Une nouvelle gouvernance nationale

Dans un souci de permettre le développement de modalités de déclinaison territoriale de la stratégie de CESP 2021-2030, une nouvelle gouvernance est donc indispensable. S’appuyant sur les recommandations 1 et 3 du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) issues du rapport sur l’évaluation de la stratégie de CESP 2012-2014, une  redéfinir les mandats et la composition du GTh CESP (directoire) et du groupe interpôles, ce dernier étant renommé comité opérationnel (mise en oeuvre).

Mandat et composition du GTh CESP (A venir)

Mandat et composition du comité opérationnel (A venir)

Un tableau de bord

Le cadre d'action et d'évaluation de la stratégie de CESP s'appuie sur des données, outils et méthodes éprouvés, en source ouverte (open source) permettant d'accroître l’efficacité de ses actions en choisissant avec soin les objectifs à atteindre, les porteurs à mandater, les cibles à viser, les changements de comportement à atteindre.

Les actions envisagées et réalisées pour atteindre ces objectifs sont définies dans le tableau de bord.

Tous engagés

Tous le monde peut réaliser des actions en faveur des zones humides : Etat (Ministères, DREAL, DDT ...) et leurs établissements publics (OFB, Agences de l'eau, CEREMA, ...), Collectivités (Commune, département, région) et leurs groupements (EPCI, EPAGE, EPTB), Associations (militante, d'usagers, d'éducation à l'environnement, de gestion d'espaces naturels), entreprises et/ou fondations (activités primaires, secondaires et tertiaires), Etablissements publics à caractère scientifique et technique (Université, INRAE, CIRAD ...)

La vision de la stratégie de communication, d'éducation, de sensibilisation et de participation (CESP) est la suivante :

"En 2030, les zones humides sont appréciées de tous
et tous agissent efficacement en leur faveur"
.

Page mise à jour le 30/08/2022
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.