Stratégie nationale pour les aires protégées 2030

La stratégie nationale pour les aires protégées de France métropolitaine et des territoires d'outre-mer a été adoptée. Elle intègre à la fois les enjeux terrestres et maritimes.

Elle est déclinée en 7 objectifs ainsi que les 18 mesures de sa mise en œuvre.

Pour la première fois, la France se dote d’une stratégie unifiée pour la métropole et les outre-mer qui reconnait le lien évident entre les enjeux terrestres et marins, concerne tous les types statutaires d’aires protégées, et s’intéresse tant à leur création qu’à leur gestion.
Elle ambitionne de protéger 30 % des espaces naturels nationaux d'ici 2030, dont 10 % en protection renforcée.
Actuellement, seulement 1,8 % de ces espaces sont sous protection forte.

La SNAP se veut plus ancrée dans les territoires pour une meilleure implication de l’ensemble des acteurs. Elle s’appuie pour cela sur de nombreux partenaires locaux et nationaux.
Au-delà de la création d'aires protégées, cette nouvelle stratégie donne aussi une place essentielle à la gestion de ces espaces à travers 7 objectifs et 18 mesures. 

Chacune de ces mesures a vocation à traiter d’un enjeu de la stratégie pour les 10 prochaines années.
Leur mise en œuvre sera assurée par des plans d’actions d’une durée de 3 ans. Un premier plan d’actions national couvrira la période 2021-2023.
Dans chaque territoire (Régions, façades et bassins maritimes, collectivités compétentes des outre-mer…) des plans d’actions locaux seront élaborés pour mettre en œuvre cette stratégie.

Focus sur les zones humides

«  La stratégie vise donc à développer, de manière concertée, des zones de protection forte, en ciblant prioritairement la protection des écosystèmes remarquables et riches en biodiversité ou particulièrement vulnérables face aux changements à venir tels que les zones humides (est visé le doublement des zones humides placées sous protection forte en application des engagements des Assises de l’eau), le littoral (mangroves, savanes du littoral guyanais), …  »

Dans la Mesure 2 : « Renforcer le réseau d'aires protégées pour atteindre 10% du territoire national et de nos espaces maritimes protégés par des zones sous protection forte », il est notamment inscrit :

«  Via la création ou l’extension de 20 réserves naturelles nationales (RNN) d’ici 2022, qui permettront la protection de zones humides, de milieux forestiers, de milieux ouverts mais également d’espaces maritimes métropolitains d’intérêt majeur  »

«  Comme étape dans le cadre des engagements des Assises de l’Eau, en doublant la superficie des milieux humides sous protection forte en métropole, en n'excluant pas la possibilité de créer un parc national de zones humides  »

En savoir plus 

- Télécharger la stratégie nationale pour les aires protégées 2030

- Télécharger le Plan d'action 2021-2023

Page mise à jour le 15/02/2021
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.