Les landes humides

Les landes humides s’installent dans des dépressions au cœur de la lande à bruyère ciliée, en bas des versants ou en contact des tourbières. Elles se caractérisent par la présence de la bruyère à quatre angles, de la bruyère ciliée et de la molinie. Certaines landes humides abritent des sphaignes.

Les landes humides s’installent dans des dépressions au cœur de la lande à bruyère ciliée, en bas des versants ou en contact des tourbières. Elles se caractérisent par la présence de la bruyère à quatre angles, de la bruyère ciliée et de la molinie. Certaines landes humides abritent des sphaignes. Si ces dernières sont abondantes et que la tourbe s’est accumulée sur quelques décimètres, on parle alors de "lande tourbeuse". Elles sont présentes sur la façade atlantique en Bretagne et en Gascogne, ainsi que dans l’ouest du Limousin et dans le Pays Basque. Des reliquats de landes humides sont présents dans les régions limitrophes.

Leur substrat, pauvre en éléments nutritifs, est humide pendant la plus grande partie de l’année. Un assèchement superficiel estival peut néanmoins être observé.


Issues de la déforestation

Comme la majorité des landes, les landes humides sont le plus souvent issues de la déforestation de terrains impropres à la culture. Si leur entretien par fauche ou pâturage n’est plus assuré, des bouleaux et des saules s’installent, supplantant les landes. Seules quelques landes humides, installées sur des sols particulièrement pauvres et humides, peuvent être considérées comme stables.

Une faune et une flore souvent rares et menacées

Elles abritent une flore souvent rare et menacée spécialisée, adaptée à des contraintes fortes : gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe), spiranthe d’été (Spiranthes aestivalis) ou lycopodes (Lycopodium sp.). Côté faune, les landes humides sont fréquentées de manière assidue par le courlis cendré (Numenius arquata), les busards Saint-Martin et cendrés (Circus cyaneus, Circus pygargus), la fauvette pitchou (Sylvia undata), le hibou des marais (Asio flammeus)...

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut