Les lagunes et étangs saumâtres

Les lagunes et les étangs saumâtres sont des étendues d’eau séparées de la mer par un cordon sableux littoral appelé « lido », qui est cependant en communication avec la mer via un « grau ». Elles se caractérisent également par la présence d'une étroite bande de marais riverains.

Ces milieux sont principalement situés sur la côte méditerranéenne : étangs saumâtres du Roussillon et du Languedoc, étangs de Berre, de Biguglia et d’Urbino... Lieux de pêche et de productions aquacoles, ils sont depuis 20 ans l’enjeu d’aménagements touristiques importants. Ils couvrent une superficie d’environ 50 000 hectares.

Selon la réglementation française, pour l'application de la police de l'eau, les lagunes et étangs saumâtres peuvent avoir un statut de « plan d’eau ». Néanmoins, au niveau des berges, les espaces colonisés par une végétation aquatique ou paludicole, comme les nénuphars ou les roseaux, peuvent être qualifier au cas par cas de zones humides. Les parties profondes et peu végétalisées des plans d'eau ne sont pas des « zones humides ».
D'après la convention de Ramsar, les lagunes et les étangs saumâtres sont considérés comme  des « zones humides littorales ».
 
     

 Des territoires dynamiques

 
 
 

 


 

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.