Récifs coralliens | Zones Humides
 

Récifs coralliens

Les récifs de coraux sont des architectures calcaires sous-marines complexes, construites par les coraux. Ils hébergent la plus grande diversité biologique des écosystèmes marins mondiaux, notamment 25% des espèces marines (Union International pour la Conservation de la Nature, 2008). Les innombrables poissons, mollusques, échinodermes, crustacés, vers, éponges… y trouvent nourriture, refuge, protection et abri.

Les récifs de coraux abritent des poissons et d’autres ressources marines importantes pour les communautés côtières. Ils sont le support de nombreuses activités économiques, telles que la pêche, le tourisme et les loisirs. Ils protègent les villes côtières et les autres habitats côtiers proches de la mer d’une grave érosion et des inondations provoquées par les tempêtes tropicales.

 

Au niveau mondial, durant les 10 dernières années, 20% des récifs coralliens ont disparu. Aujourd'hui 20% sont fortement dégradés et 50% en mauvaise santé d’après l’Evaluation des Ecosystèmes pour le Millénaire (2003). Les causes de leur dégradation sont multiples : pêches intensives et tourisme de masse, pollution, apports terrigènes, sédimentation des terres adjacentes. L’augmentation de la température et de l’acidification des océans sont à l'origine du blanchiment des coraux.

La France est le seul pays au monde à posséder des récifs coralliens dans les trois océans de la planète. Ces récifs et leurs lagons couvrent 57 557 km² (source : Andréfouët et al, 2008. Atlas des récifs de France outre-mer, IRD). La France a ainsi la responsabilité d’environ 10% des récifs coralliens mondiaux. Ces récifs représentent 95% de la biodiviersité côtière nationale et constituent une richesse naturelle inégalée en Europe. Ils représentent ainsi un enjeu majeur de l'action de conservation de la biodiversité.

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut