Des études chiffrées mondiales | Zones Humides
 

Des études chiffrées mondiales

En 1997, une première étude scientifique évaluait la valeur économique des écosystèmes naturels mondiaux à 33000 milliards de dollars par an et, pour les zones humides, avançait le chiffre de 14 785 dollars US 1994 /ha/an, soit 4,9 milliards de dollars US 1994 par an (Costanza et al., 1997).

En considèrant les milieux humides au sens de la convention Ramsar, par exemple, les estuaires, les herbiers, les récifs coralliens, les lacs et les rivières ainsi que les mangroves, les marais et les plaines inondables, la valeur économique présentée dans cette même étude s’élève à 19 744 milliards de dollars US 1994 par an (Costanza et al., 1997).

Même si ces chiffres ont suscité de vifs débats dans la communauté scientifique (Marvier, 2006 ; McCauley, 2006a ; McCauley 2006b ; Costanza, 2006), ils révèlent cependant l’importance de ces milieux humides à l’échelle planétaire.

Par la suite, des études comme celles de Schuyt et Brander (2004) ont reposé sur une analyse plus approfondie des valeurs des milieux humides à l’échelle mondiale. Le tableau suivant présente la valeur économique moyenne obtenue pour chacune des fonctions considérées, à partir d’un échantillon de 89 sites répartis sur les différents continents.

Valeur économique moyenne des fonctions et services des milieux humides

(en dollars US 2000 par hectare et par an)


Fonction

Valeur économique moyenne

Contrôle des crues

464

Pêche de loisir

374

Activités récréatives

492

Epuration des eaux

288

Biodiversité

214

Habitats / nourriceries

201

Chasse de loisir

123

Fourniture d’eau

45

Matériaux

45

Bois / énergie

14


 (d’après Schuyt et Brander, 2004 dans Barnaud G., Fustec É., 2007. Conserver les zones humides : pourquoi? comment? Editeur : QUAE / ÉDUCAGRI. Décembre 2007. N° ISBN : 9782759200566. 296 pages)

Ces résultats montrent que le contrôle des crues (incluant la protection contre les tempêtes) et les activités récréatives présentent le potentiel économique le plus élevé. Mais les auteurs soulignent que ces données ne différencient pas les secteurs géographiques et les types de milieux humides. Pourtant, nombre de fonctions sont caractéristiques de régions particulières : la pêche de loisir par exemple, très développée en Europe et aux Etats-Unis, est très peu pratiquée dans les régions tropicales (Barnaud et Fustec, 2007).

Un travail de synthèse de ces travaux (Costanza et al., 1997 et Schuyt et Brander, 2004) a été réalisé en 2005 dans le cadre de l’Évaluation des écosystèmes pour le Millénaire. En prenant en compte un échantillon de plus de 200 sites parmi les deux études, la valeur économique totale des 63 millions d’hectares de zones humides comptabilisés sur la planète est estimée entre 200 milliards de dollars par an, selon l’approche de Schuyt et Brander calibrée en 2000, et 940 milliards de dollars par an, selon l’approche de Costanza calibrée en 1994 (MEA, 2005).

Enfin, plus récemment, le rapport technique Ramsar n°3 (2007) mentionnait que les zones humides et leurs services écosystémiques auraient une valeur de 14 000 milliards de dollars US par an.
 

Notes d'information sur les valeurs et fonctions des zones humides


Maîtrise des Crues

HTML

PDF

Recharge des Eaux Souterraines

HTML

PDF

Stabilisation du Littoral et Protection contre les Tempêtes

HTML

PDF

Rétention et Exportation des Sédiments et Nutriments

HTML

PDF

Atténuation des Changements Climatiques

HTML

PDF

Épuration de l'Eau

HTML

PDF

Réservoirs de Diversité Biologique

HTML

PDF

Produits des Zones Humides

HTML

PDF

Loisirs et Tourisme

HTML

PDF

Valeur Culturelle

HTML

PDF


 

 

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut