Le "label" Ramsar

La désignation comme site Ramsar constitue, pour chaque zone humide concernée, un label de reconnaissance international qui récompense et valorise les actions de gestion durable de ces zones et encourage ceux qui les mettent en œuvre à les poursuivre.

 

Les sites Ramsar en France (5 min)

 

Ramsar, qu'est ce que c'est ?

L’inscription de zones humides au titre de la convention de Ramsar constitue un label international qui récompense et valorise les actions de gestion durable de ces zones et encourage ceux qui les mettent en œuvre à les poursuivre.

Cette inscription ne peut pas se limiter à un « label » plus ou moins exploité sur les plans économique ou touristique. Elle crée des obligations qui, sans être strictement réglementaires, n’en demeurent pas moins fortes.

En effet, en signant la convention de Ramsar, la France s’est engagée à rendre compte au secrétariat de la convention de la « conservation des caractéristiques écologiques » des zones humides dont elle a obtenu l’inscription.En outre, au plan international, il est essentiel que la France démontre qu’elle a toujours une vision dynamique et innovante de la préservation et de la gestion durable des zones humides.

 

La Convention de Ramsar sur les zones humides

La convention sur les zones humides, ou convention de Ramsar tire son nom de la ville iranienne de Ramsar, où elle a été adoptée le 2 février 1971.

Ses objectifs sont la conservation et la gestion rationnelle des zones humides et de leurs ressources. 

Fondée à l’origine sur la préservation des habitats d’oiseaux d’eau, elle a élargi son champ de compétence à la protection de tous les aspects de la biodiversité et des valeurs sociales et culturelles présentes sur les territoires des zones humides.

La désignation d'un site Ramsar constitue pour chaque zone humide concernée, un label de reconnaissance de son importance internationale.

Il est à noter que les zones humides sont les seuls milieux naturels à faire l’objet d’une convention internationale.

En août 2022, 2455 sites  sont reconnus d’importance internationale par cette convention. Ils couvrent une superficie de plus de 255 millions d’hectares à travers le monde.

Elle est entrée en vigueur en France le 1er octobre 1986.

En savoir plus sur la convention de Ramsar

 

C’est quoi un site Ramsar ?

Un site Ramsar est donc un territoire de zones humides désigné au titre de la convention de Ramsar sur les zones humides.

Il s’agit d’« élaborer et maintenir un réseau international de zones humides importantes pour la conservation de la diversité biologique mondiale et la pérennité de la vie humaine, en préservant leurs composantes, processus et avantages/services écosystémiques ».

Le site désigné doit répondre à plusieurs exigences :

Les 9 critères Ramsar

Pour pouvoir prétendre à la désignation comme zone humide d'importance internationale, le site considéré doit remplir au minimum 1 des 9 critères suivants :

Critère 1 Le site contient un exemple représentatif, rare ou unique de type de zone humide naturelle ou quasi naturelle de la région biogéographique concernée.
Critère 2 Le site abrite des espèces vulnérables, menacées d'extinction ou gravement menacées d'extinction ou des communautés écologiques menacées.
Critère 3 Le site abrite des populations d'espèces animales et/ou végétales importantes pour le maintien de la diversité biologique d'une région biogéographique particulière.
Critère 4 Le site abrite des espèces végétales et/ou animales à un stade critique de leur cycle de vie ou si elle sert de refuge dans des conditions difficiles.
Critère 5 Le site abrite 20 000 oiseaux d'eau ou plus.
Critère 6 Le site abrite 1% des individus d'une population globale d'oiseau d'eau.
Critère 7 Le site abrite une proportion importante de poissons indigènes, d'individus à différents stades du cycle de vie, d'interactions interspécifiques et/ou de populations représentatives des avantages et/ou des valeurs des zones humides.
Critère 8 Le site sert de source d'alimentation importante pour les poissons, de frayère, de zone d'alevinage et/ou de voie de migration dont dépendent des stocks de poissons se trouvant dans la zone humide ou ailleurs.
Critère 9 Le site abrite 1 % des individus d'une population d'une espèce animale dépendant des zones humides mais n'appartenant pas à l'avifaune.

Source : Convention de Ramsar

Les sites Ramsar en France

En France, le périmètre des sites est décidé dans le cadre d’un processus de concertation locale.

La très grande majorité des sites Ramsar français ont été créés sur des aires déjà protégées en totalité ou en partie par d’autres statuts (Parc naturel régional, réserve de chasse, site du Conservatoire du littoral, site Natura 2000, etc.) ou disposant d’une gestion intégrée.

Les actions de conservation et de gestion développées sur ces aires protégées servent à maintenir les caractéristiques écologiques des sites Ramsar.

Tout savoir sur les sites Ramsar français

Pourquoi devenir un Site Ramsar ?

Le label Ramsar est une reconnaissance de l’importance mondiale des zones humides. Il récompense et valorise les actions de gestion durable de ces sites et encourage ceux qui les mettent en œuvre à les poursuivre.
La demande d’inscription est volontaire. Elle se base sur des critères écologiques et intègre le maintien d’activités économiques durables.
La désignation Ramsar permet de valoriser certains aspects du territoire :

  • économique : reconnaissance internationale, attractivité, développement économique durable
  • social : maintien de la qualité de vie, notoriété et appropriation par les habitants
  • culturel : préservation, mise en valeur et animation du territoire (ex: lors de la Journée mondiale des zones humides)
  • environnemental : protection contre les événements extrêmes, atténuation du changement climatique, protection de la biodiversité, amélioration de la qualité de l’eau.

La Cellule d'animation sur les milieux aquatiques et la biodiversité (CAMAB) du Département du Finistère a produit un document qui liste les intérêts de la labellisation Ramsar pour un territoire

 

Comment créer un Site Ramsar ?

La demande d'inscription peut être à l'initiative d'une collectivité territoriale, d'une association, de l'Etat ou de toute autre organisation, auprès des services de l'Etat (en région à la DREAL) et doit démontrer que le site répond à au moins un des critères présidant à l'inscription au titre de la convention de Ramsar.

La procédure de désignation est précisée par la circulaire du 24 décembre 2009 relative à la mise en œuvre de la Convention Internationale de Ramsar sur les zones humides.

Pour être fructueuse, elle doit suivre les étapes suivantes :

  • Demande d’inscription par une collectivité, une association, l’Etat ou tout autre structure.
  • Etablissement d’un comité de suivi du site par la DREAL - ou les services de l'Etat compétent. Lorsque ce site fait déjà l’objet de mesures de protection, l’organe de gestion déjà existant constitue le comité de suivi.
  • Identification et désignation d’un organisme coordinateur et d’un correspondant du site. Lorsque ce site fait déjà l’objet de mesures de protectionce doit être le gestionnaire du site.
  • Renseignement d’une fiche descriptive Ramsar (FDR) par le gestionnaire désigné.
  • Consultation des partenaires locaux.
  • Emission d’un avis par le Groupe national pour les zones humides.
  • Transmission de la demande d’inscription des sites au secrétariat de la convention de Ramsar.

La CAMAB du Finistère a également produit un document qui reprend les grandes étapes du processus de labellisation Ramsar

 

Page mise à jour le 23/08/2022
Haut