Les mares naturelles

Les mares résultent de différents processus naturels, tels que les dépressions topographiques formées après les glaciations, les chutes d’arbres ou encore l’action des animaux comme le sanglier (Sus scrofa). L’eau provient des précipitations, du ruissellement ou de résurgences.

Les mares résultent de différents processus naturels, tels que les dépressions topographiques formées après les glaciations, les chutes d’arbres ou encore l’action des animaux comme le sanglier (Sus scrofa). L’eau provient des précipitations, du ruissellement ou de résurgences.


Certaines de ces mares, notamment les mares temporaires méditerranéennes et les zones d’exondation des mares qui subissent une alternance annuelle d’inondation et d’exondation, présentent un intérêt floristique majeur. (Cf. "Les mares anthropiques").

Les mares sont des lieux de reproduction et d’alimentation pour de nombreux amphibiens - tritons, grenouilles, crapauds - et invertébrés - insectes, crustacés-. Les mares renferment une vingtaine de formations végétales d’intérêt européen.


 

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut